Lorem Ipsum

The Daily, la suggestion de titre et l’avenir des journaux

 

À peu près tout le monde qui s’intéresse de près ou de loin aux médias a sa théorie sur ce à quoi ressemblera le journal de l’avenir (si le joural a un avenir). Surtout si on côtoie des gens qui étudient en communication, ou qui travaillent dans le monde du journalisme.

Je n’ai pas encore vu de solution parfaitement convaincante. Dans ce qui retient mon attention, je vois surtout des idées à moitié exploitées.

The Daily est l’une de ces idées. Et je crois qu’elle ne fera pas école, mais plutôt, forcera la concurrence à faire mieux.

Un peu comme dans la rédaction d’un titre. Personnellement, c’est la première chose que j’écris. C’est ce qui dirige un texte. Même si je n’aime pas mon titre, c’est ce qui oriente ma rédaction. Et presqu’à tout coup, après deux ou trois paragraphes, je me rends compte que la ligne tout en haut ne dit pas exactement ce que je veux qu’elle dise, et je le corrige. Mais si ce premier titre n’était pas là, j’aurais passé beaucoup plus de temps à chercher.

Selon moi, c’est exactement ce qui va se passer.

Après plusieurs retards, donc, The Daily, l’aventure journal-tablette de Newscorp et Apple, a été lancée aujourd’hui. Le produit semble être excellent.

Il semble être excellent.

C’est tout ce qu’offre un journal papier et tout ce qu’offre le site web d’un journal. Et tout le monde a son compte. D’un côté, le fournisseur est content, puisque son précieux contenu, rédigé par ses journalistes, est protégé par un « paywall » (dans ce cas-ci, l’App Store d’Apple). Finie, donc, la fuite vers le web sans revenus.

De l’autre côté, celui du lecteur/consommateur, c’est un party de contenu. En texte, en photo, en graphiques, en vidéo, en audio, etc. En fait, ça ressemble drôlement à ceci…

Mais avec moins d’ambition. L’application TIME présentée ici est fictive. Chaque édition constituerait un énorme fichier à télécharger à chaque semaine. Personne ne veut se taper une heure de téléchargement (payant, en plus) pour des nouvelles qui apparaissent partout ailleurs (gratuitement, encore pour un bout de temps). Mais c’est là le seul vrai problème que je vois avec un tel format. Si c’est possible d’avoir un contenu d’une telle qualité, avec la même facilité, par exemple, que de télécharger un podcast, j’embarque.

Reste que je crois qu’éventuellement, c’est ce à quoi les journaux ressembleront. Davantage de contenu sous différentes formes, sur une tablette. Le reste (publicité et modalité de paiement, surtout) est encore trop difficile à déterminer.

Natalie Collard a fait la remarque aujourd’hui que The Daily, c’est comme le New York Post, plutôt que le Wall Street Journal. C’est en plein ça. C’est un simple journal. C’est bien beau, ça fait le travail, mais ça n’est pas ce qui changera le monde des médias. Ce qui le changera, c’est la mort des sites web. Je m’explique.

Analyser l’utilisation des médias est difficile pour quelqu’un qui travaille dans le domaine. Forcément, parce que je n’en fais pas une utilisation « normale ». Je dois consulter, chaque jour, une cinquantaine de sites régulièrement, et peut-être autant que je visite soit par hasard, soit à la recommandation d’un lien.

Tout ça pour dire qu’en regardant The Daily, je me dis qu’il ne va pas assez loin. Il ne répond pas à mon problème, c’est à dire me donner l’information d’une centaine de sources à un seul endroit. Et quand je parle de mon « problème », en fait, plus j’y pense, je parle en fait de celui de beaucoup de gens.

Le but du Daily est de remplacer un journal-journal. Un vrai de vrai, normal. Là, je crois que oui, c’est ce qu’il y a de plus convaincant comme offre de « journal électronique ».

Le problème pour The Daily, c’est qu’il reste des sites web, qui même s’ils ne sont pas payant, font toujours leur travail, malgré tout. Et ce sont eux, le vrai problème.

C’est comme si les médias ont deux problèmes en un. Premièrement, plus personne ne lit les journaux (je schématise), et deuxièmement, les gens trouvent leur information — qui est maintenant meilleure, parce que plus rapide, plus accessible, plus diversifiée, plus tout — en ligne.

The Daily a répondu à la première moitié de cette équation, la plus facile. Restent les sites web.

Ils me donnent encore l’information qui m’intéresse, de la façon qui m’intéresse et par les moyens qui me conviennent.

Le jour où les gens derrière ces sites trouveront le moyen de faire « leur » Daily, c’est-à-dire remplacer leur plateforme actuelle par une plus moderne, là, ce sera vraiment le début d’une nouvelle ère.

Deux petits trucs qui m’accrochent, pour finir.

1. Comment est-ce que les lecteurs sont sensés partager, via l’éternel tandem Facebook/Twitter, les nouvelles d’intérêt, si le journal est payant? Les gens qui ne sont pas abonnés font quoi? Il y aura une partie du contenu disponible gratuitement, dira-t-on. Lequel? Certainement pas le meilleur, parce que dans ce cas-là, pourquoi payer? Le contenu de moindre qualité (ou alors celui d’agences, disons)? Alors quel intérêt à le partager? J’ai l’impression que ça sera les « nouvelles » insolites et les potins. Culture du journalisme de bas étage.

Non seulement ça, mais aussi, j’ai l’impression que les médias sociaux sont pluggés ici de force, sans penser à comment ou pourquoi ils seraient utilisés. Il y aurait sûrement un travail de session à faire dans un cours de communication là-dessus.

2. Je suis seul à trouver que The Daily, ce n’est vraiment pas inspiré comme nom? Je vois comment News Corp voulait un nom simple, élémentaire, un mot commun, mais qui en fait veut dire beaucoup plus. Mais je perçois surtout que c’est un mot banal. MêmeDaily News aurait été plus fort. Pas que j’y connaisse grand-chose, remarquez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :