Ipsum Lorem

Alex Kovalev a quitté Ottawa en claquant la porte. Les fans ont crié “bon débarras!” Et maintenant, on se tourne vers le reste de l’équipe, désormais libre de ce boulet qui les ralentissait. Pas vrai?

Faux.

On attend de voir qui sera le prochain bouc-émissaire des fans des Sénateurs. Parce que semble-t-il que peu importent les performances de l’équipe, s’il y a une chose que les fans d’Ottawa aiment faire, c’est bien se plaindre des contre-performances de leurs “favoris”.

C’est peut-être parce qu’Ottawa est une ville de fonctionnaires, où les gens ont peu de raisons de se plaindre (les cyniques diront “plate”. Je ne suis pas ici pour les contredire). Peut-être est-ce parce qu’ils n’ont pas été chanceux, qu’ils se sont fait avoir par des vedettes par le passé. Peut-être est-ce autre chose. Mais c’est la grande constante des fans à la Place Banque Scotia: bon sang qu’on aime chialer.

Le premier bouc-émissaire était, bien entendu, Alexeï Yashin(e). Avec toutes ses manières, juste au moment où l’équipe commençait à sortir de son adolescence, le centre a permis à toute une générations de gérants d’estrade d’apprendre le sens du mot “énigmatique”.

On dirait que depuis ce temps-là, à Ottawa, on ne cesse de chercher quelqu’un qui ne répond pas aux attentes. Alexandre Daigle. Jason Spezza. Patrick Lalime. Jason Spezza. Ray Emery. Wade Redden. Dany Heatley. Jason Spezza. Alex Kovalev. Jason Spezza et bientôt Jason Spezza.

C’est drôle, mais ce sont souvent les joueurs qui ont le potentiel d’être spectaculaires qui se retrouve dans le collimateur de ces partisans amers. Les plombiers, ceux qui travaillent fort et qui vont dans les coins, sont à l’abris, eux.

C’est pourquoi j’ai bien peur que le prochain joueur de cette liste sera Nikita Filatov. Peur, je dis bien, non pas parce que je suis partisan des Sénateurs (je ne le suis pas, de toute façon), mais parce que comme fan de hockey (ça je le suis), on pourrait nous priver de jeux spectaculaires que Filatov serait bien en mesure de faire.

J’étais de ceux qui ont cru qu’Ottawa a frappé un grand coup, pour ne pas dire un vol, en cédant un simple choix de troisième ronde pour un joueur qui devrait occuper une place dans le Top 6. Les commentaires de Columbus, notamment, soulèvent des questions. RJ Umberger a félicité son patron Scott Howson d’avoir obtenu ce choix de repêchage. On devine le genre d’estime qu’il pouvait avoir du jeune attaquant russe.

Ce dont j’ai peur, donc, c’est que Filatov devienne le prochain Alex Kovalev. Que s’il ne livre pas la marchandise très tôt, ses patrons s’impatientent et lui donnent moins de temps de glace, et qu’à son tour, il perde intérêt.

Tout n’est pas perdu. Paul MacLean (dit The Paulrus) semble être le genre d’entraîneur qui prend le temps de communiquer avec ses joueurs. C’était exactement le plus grand reproche qu’Alex Kovalev a fait à Cory Clouston.

J’ai confiance, peut-être un peu aveuglément, que le nouveau régime à Ottawa va donner une chance à Filatov de s’exprimer convenablement. Ce dont j’ai un peu plus peur, c’est que les partisans n’apprécient pas son talent à sa juste valeur. Mais ça… Allez essayer de leur faire comprendre, pour voir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :