GSP et Silva, 2 combattants, 2 mondes.

Par Tommy Tremblay

Dans mon dernier texte sur ce blogue, j’ai exposé les raisons pour lesquelles GSP vs Diaz est désormais chose du passé. Ne me prenez pas à tort : j’espérais voir ce combat. Avec tout le «buzz» autour de ce duel – champion Strikeforce versus champion UFC, Diaz toujours trop confiant, GSP toujours respectueux –, les deux combattants proposaient un cliché hollywoodien «gentil contre méchant».

Autres raisons

Qui plus est, les derniers combats de Georges St-Pierre n’ont pas été des plus spectaculaires. Rappelez-vous de BJ Penn (UFC 94), de Thiago Alves (UFC 100) , de Dan Hardy (UFC 111), de Josh Koscheck (UFC 124) et finalement de Jake Shields (UFC 129). Tous ses combats, à l’exception d’un seul, ont nécessité la décision des juges, à l’inverse d’un autre monstre du UFC, Anderson Silva. Le Brésilien a achevé ses adversaires de façon spectaculaire, et ce, plus d’une fois.

Dana White, président de l’UFC, avait donné un ultimatum à Silva : démontrer tout son talent à chaque combat. Si Silva pouvait en finir avec son adversaire au premier round, il devrait le faire. Pas de pitié. White souhaitait que les fans s’émerveillent des performances de Spider Silva, et en aient pour leur argent. Depuis ce temps, les KO spectaculaires se sont multipliés. Et, avouons-le, un combat debout avec de bons échanges est toujours plus populaire auprès des amateurs de MMA.

Au tour de GSP?

Je ne suis pas le seul qui croit que GSP, depuis quelques combats, fait le strict minimum pour gagner. Je m’explique. Il pourrait livrer une bataille debout et envoyer son adversaire au tapis sans problème. J’ai la certitude qu’il possède le talent pour le faire. Le champion des 170 lbs s’entraîne avec les meilleurs entraineurs du monde en boxe, muai thaï et en kickboxing. Face à Josh Koscheck , il a démontré sa défense hermétique. Mais lorsqu’il affronte un adversaire reconnu pour ses talents «stand-up», il décide de jouer la carte de la prudence. Du coup, il s’en tient à sa lutte.

Résultat? Des combats ennuyants qui se terminent au bout de 5 rounds avec la décision des juges. Pouvons-nous vraiment lui en vouloir d’exécuter son plan de match à la perfection et ainsi s’assurer de la victoire ? Non. Mais nous pouvons affirmer qu’il ne s’agit pas d’une victoire convaincante.

Est-ce le temps que Dana White soit conséquent avec GSP? La question mérite d’être posée, surtout du clan Silva.

J’aurais aimé voir St-Pierre vs Diaz. J’estime que notre favori aurait été en mesure de terminer le combat face à Nick Diaz. Que ce soit au sol ou debout, Nick Diaz se débrouille bien. Or, il est loin de l’excellence. Même s’il possède une bonne boxe, il est agile au sol et en jiu-jitsu. Il n’a pas de réelle faiblesse, mais ne se distingue dans aucune phase du combat. Par contre, le nouvel adversaire du Québécois, Carlos Condit, est un combattant extrêmement dangereux debout. Il peut décocher une bonne «main arrière», un genou au visage ou envoyer son opposant au pays des rêves avec une savate sur la tempe. Selon moi, GSP aura comme plan de match d’éviter les échanges de coups et utilisera sa lutte pour neutraliser l’aspirant au titre. Un autre combat qui se soldera avec la décision des juges… en faveur de GSP.

Note de Rendall

Dans le prochain gala de la UFC (135), Quinton «Rampage» Jackson affrontera le champion Light Heavyweight, Jon «Bones» Jones, pour le titre.

Les deux ont lancé quelques boutades lors du show lors de l’émission de fin de soirée «Jimmy Kimmel Live!»

Voici l’extrait, hilarant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :